Grand choix de parquet massif, stratifié, contrecollé...

Choisissez votre province

BRUXELLES  -  BRABANT WALLON  -  HAINAUT  -  NAMUR  -  LIÈGE  -  LUXEMBOURG

Magasins dans le HAINAUT

parquet lustré
Faites confiance aux spécialistes que nous avons sélectionnés pour vous afin de vous conseiller dans le choix de votre parquet. Massif ou stratifié ? En bambou, en pin ou en chêne ? Découvrez leur assortiment.

Pose de parquet en province de LIÈGE

famille assise dans le salon en parquet
Que vous habitiez la Cité ardente ou plutôt dans les environs d'Huy, Waremme ou Verviers, nous avons opéré une sélection de bons parqueteurs dans la région. Bois massif ou semi-massif, stratifié, etc., passez votre commande en magasin.

Sélection en province de LUXEMBOURG

parquet
Besoin de faire placer du parquet massif dans votre salon ou du stratifié dans vos couloirs ? Découvrez la sélection de magasins de parquet situés dans les villes d'Arlon, de Libramont, de Bastogne, de Virton...

Magasins de parquet NAMUR

mezzanine parquet clair
Vous habitez à Gembloux ou Dinant ? Nous avons sélectionné pour vous des magasins de parquet spécialisés et disponibles dans votre région pour vous aider à choisir le revêtement de sol en bois idéal pour votre intérieur ou votre terrasse.

Magasins de parquet à BRUXELLES

parquet clair et plinthes en bois
À Ixelles, Auderghem, Uccle, Woluwe et bien d'autres communes de Bruxelles, vous retrouverez divers magasins de parquets. Planchers en chêne ou en teck, en pose collée ou flottante ou en bois massif et semi-massif...

Parqueteries en BRABANT WALLON

parquet salon coussins
Vous cherchez le parquet de vos rêves dans la région du Brabant wallon ? Faites appel à l'un des professionnels qualifiés de cette sélection quelle que soit l'essence de bois que vous souhaitez.

Quelle pose pour un parquet en chêne ?

Le parquet fait de nombreux adeptes en raison de ses qualités indéniables : résistance, solidité, propriétés isolantes, esthétique... Vous faites également partie de ceux qui ont opté pour un plancher en chêne ? Sa pose doit être réalisée par un professionnel expérimenté puisque si le bois n'est pas bien placé, cela risque d'entraver sa longévité. Pour la pose, deux possibilités s'offrent à vous : clouée et collée. Quelles différences existe-t-il entre les deux méthodes ? Découvrez ci-dessous leurs caractéristiques principales.

Pose collée : peu chère et adaptée au chauffage par le sol

Ce type de pose est la solution la plus économique. Il est toutefois indispensable de disposer de lattes d'au moins 10 mm d'épaisseur. L'avantage de la pose collée est qu'elle est compatible avec les planchers chauffants. Ce sera donc peut-être l'occasion d'envisager ce type de chauffage, très agréable dans une habitation. Pensez tout de même à ajouter une sous-couche isolante pour ne pas subir les bruits extérieurs.

Pose clouée : résistante et isolante

Auparavant, les planchers étaient cloués sur des lambourdes. C'est la pose traditionnelle qui garantit la meilleure stabilité possible et c'est aussi ce qui produit les grincements et craquements caractéristiques d'un sol en bois. En revanche, elle permet une bonne isolation phonique et thermique sous le parquet. Cette technique est essentiellement utilisée pour les parquets en bois massif et contrecollés. Votre bois devra être d'une épaisseur minimale de 20 mm pour pouvoir profiter de cette technique. Ce type de pose est par conséquent particulièrement cher puisque plus le bois est épais, plus il est onéreux. Par ailleurs, elle requiert bien souvent l'expertise d'un parqueteur pour l'installation à domicile. Il faut en effet clouer les lames perpendiculairement sur des pièces de bois, qui seront elles-mêmes collées perpendiculairement sur une dalle de béton ou clouées sur solives.

Le parquet massif étant considéré comme un bois vivant, autrement dit qui continue à subir les variations de son environnement, la pose flottante ne fait pas partie des possibilités. En effet, les lames de parquet risquent de tuiler, le bois va incontestablement bouger à sa convenance étant donné qu'il ne sera pas fixé à un support adapté. Un bon parquet massif peut durer plusieurs générations (une bonne centaine d'années). Ne prenez donc pas le risque de vouloir gagner du temps ou de l'argent au moment de la pose. Tôt ou tard, vous regretteriez d'avoir commis cette erreur.

Information publiée le 6 septembre 2022 sur la page Magasins de parquet / Accueil.

Informations utiles pour votre parquet

Pour vous aider à trouver le produit qui répondra parfaitement à vos attentes, ces magasins de parquet vous présentent un des plus vastes choix de revêtement en bois. Ainsi, que vous soyez un adepte du massif ou du stratifié, de multiples possibilités s'offrent à vous. Des entrepreneurs qualifiés sont également disponibles sur ces pages pour se charger de la pose qu'elle soit clouée, collée ou flottante. Demandez-leur toutes les informations à propos des diverses essences européennes ou exotiques.

Quelle essence de bois choisir pour chaque pièce ?

Qu'il soit massif, semi-massif ou stratifié, la qualité de votre parquet dépendra pour beaucoup de l'essence de bois que vous aurez choisie pour l'habiller. En effet, chaque espèce d'arbre possède ses propres caractéristiques, qui refléteront les avantages et inconvénients de votre futur parquet. Le chêne est le plus utilisé pour le parquet massif, devant les bois exotiques et le hêtre. Selon les essences de bois utilisées, la couleur du plancher varie du doré (par exemple le chêne ou le bambou) au brun foncé (comme le teck). Les tons clairs et chauds donnent une impression d'espace et sont donc adaptés aux petites pièces. Pour une pièce plus vaste, on peut se permettre un coloris plus sombre.

Vous avez eu un coup de cœur pour un plancher massif constitué à 100% de bois ? Choisissez une essence solide pour les lieux de passage, comme le chêne, le hêtre ou l'érable. Pour votre salon ou votre salle à manger, vous pouvez opter pour le châtaignier, le merisier ou le noyer. Les essences plus fragiles telles que le pin ou l'épicéa devront être réservées pour les pièces calmes, comme la chambre à coucher.

Attention cependant : le choix du bois n'est pas qu'une question esthétique. Si vous souhaitez installer du parquet dans une salle de bain ou un espace exposé à l'humidité (cuisine, buanderie), faites appel à un bois adapté, comme le teck, le bambou ou le paduk, naturellement imputrescibles. Vous pouvez toutefois avoir recours à des essences européennes si elles sont traitées par rétification. Ce procédé consiste à chauffer le bois pour en réarranger les molécules ; votre mobilier deviendra ainsi tout aussi résistant et gagnera en longévité.

Les différents types de pose de parquet

Selon le parquet que vous choisirez et votre support, la technique de pose sera adaptée.

  • La pose clouée est la pose la plus traditionnelle ; elle est réservée aux parquets massifs les plus épais (entre 10 et 15 mm). Il s'agit d'un revêtement solidaire à son plancher très solide et durable, mais qui requiert l'intervention d'un expert.
  • La pose collée est plus fréquemment privilégiée, elle convient aux parquets massifs plus fins ainsi qu'aux contrecollés. Cette technique est notamment appropriée pour les salles de bain.
  • La pose flottante est la manière de poser son plancher la plus simple. Elle convient aux lames fines de parquet contrecollé, mais aussi au stratifié. Elle est la seule pose adaptée au chauffage par le sol.

Un grand choix de finitions en magasin

Si vous le souhaitez, vous pouvez opter pour le parquet brut. Toutefois, il est vivement conseillé de le recouvrir d'une couche de finition afin de le protéger davantage des agressions du quotidien, surtout si vous avez des enfants ou des animaux de compagnie qui risqueraient de salir votre sol en bois.

  • vitrifié ou vernis : économique et facile d'entretien, il est aussi très résistant. Il est cependant perçu comme moins esthétique que les parquets huilés.
  • huilé : il présente un aspect de bois authentique, mais requiert un entretien régulier qui consiste à poser une couche d'huile tous les 6 mois.
  • ciré : considéré comme le plus esthétique des parquets, il nécessite uniquement un traitement naturel. Il est toutefois moins résistant que le vernis.
L'avantage des stratifiés est qu'ils n'ont pas besoin de ces couches de finitions puisqu'elles sont déjà posées en usine lors de la fabrication du produit. Une couche protectrice devrait éviter à votre revêtement de se rayer ou griffer.

Parquet massif, semi-massif ou stratifié : que choisir ?

Le premier d'entre eux, le parquet massif, est le plancher en bois par excellence. Il apportera un cachet indéniable à votre pièce pendant de nombreuses décennies, sa durée de vie pouvant atteindre jusqu'à un siècle s'il est correctement entretenu. Il peut également être rénové plusieurs fois, ce qui augmente sensiblement sa durée de vie. Poncé et reverni, il paraîtra comme neuf, malgré les chocs et nombreux passages qu'il subit au quotidien. Il sera toutefois sujet aux déformations à cause de sa constitution simple, faite d'une seule frise de bois.

Un plancher semi-massif ou contrecollé aura tendance à avoir un coefficient de dilatation plus faible face à l'humidité, grâce à une superposition de 3 couches, dont une seule est en bois pur. Il possède également l'avantage de s'adapter à tout type de pose (principalement flottant ou collé), tout en étant moins onéreux que son homologue. S'il ne peut pas être rénové à l'infini et s'il ne bénéficie pas de la même longévité, il peut tout de même atteindre son 50e anniversaire s'il est correctement entretenu.

Quant au revêtement stratifié, il n'est généralement pas constitué de bois, mais bien d'une matière plastique qui imite à la perfection le vrai plancher. Sa durée de vie est en général beaucoup moins longue. Toutefois, il existe des versions où les lattes de parquet sont conçues à partir de bois reconstitué et plastifiée par-dessus afin de protéger cette matière plus friable. En Belgique, le fabricant de revêtements stratifiés le plus connu est Quick-Step : il propose des produits de qualité écologique, car le bois est issu de forêts contrôlées (et non d'origine exotique).

Assemblage du parquet en différents motifs

Peu importe la nature du bois et le type de pose choisi entre les flottants, collés et cloués, vous pouvez également choisir de créer des motifs. Ceux-ci feront alors partie intégrante de votre décoration, s'intégrant dans un style simple (lames parallèles) ou, au contraire, plus original. Découvrez les différentes manières d'agencer ces lattes en bois :

  • La pose à l'anglaise : Type de pose le plus fréquent, il en existe deux types : en coupe perdue et en coupe de pierre. Pour la première, les lames ont chacune une longueur différente et il y a un décalage entre les joints. Pour la seconde, on observe des lames de longueur égale et une disposition régulière.
  • La pose à bâtons rompus : Pour ce type de pose, les lames sont de dimensions uniformes et posées à angle droit entre elles. Plus traditionnelle et moins moderne, ce type de pose correspond aux intérieurs à la décoration classique.
  • La pose en chevrons ou en point de Hongrie : Cette technique de pose demande une excellente maîtrise du métier de parqueteur. Les lames de parquet forment des travées parallèles entre elles et toutes de même dimension. À chaque rangée, les bouts sont coupés selon un angle de 45 ou 60°.
  • Le parquet tressé est constitué de lames qui s'entrelacent selon des angles plus aigus que la pose anglaise. Il est possible de créer des jeux avec des lattes de couleurs différentes.
  • L'effet pont de bateau est obtenu grâce à un joint épais particulièrement apparent. Il est possible avec différentes essences de bois et a l'avantage d'être très étanche.

Astuces pour rénover votre plancher

Au fur et à mesure du temps, le parquet a tendance à vieillir. Aussi, il s'avèrera probablement nécessaire de procéder à une étape de restauration si vous voulez le garder comme neuf. Voici les 3 grandes étapes à suivre pour la rénovation de votre revêtement : 

  • La préparation de la pièce : veillez à enlever vos meubles et à passer un petit coup de nettoyage dans l'espace à rénover. 
  • Le ponçage du sol : réalisez cette étape avec soin et minutie, au risque d'endommager votre revêtement. 
  • La finition : elle consiste à appliquer un film de protection sur votre sol afin d'éviter toute tache ou rayure. Vous pouvez opter pour une vitrification, de l'huile ou du ciré. Vérifiez bien le temps de séchage et, au besoin, appliquez une seconde couche. 

Veillez à adapter votre méthode de rénovation à l'essence de bois, au type de pose, aux finitions... de votre sol. En effet, un parquet stratifié en hêtre n'aura pas les mêmes besoins ni les mêmes contraintes qu'un sol en chêne massif. Si vous ne prenez pas en compte ces caractéristiques lors de votre rénovation, vous risquez de faire plus de mal que de bien à votre revêtement.

Peindre votre parquet

Il arrive que votre plancher soit trop abîmé par son utilisation quotidienne. Que cela soit les chaises, les talons, les chutes d'objets lourds ou les éclaboussures d'eau, votre parquet est exposé à de nombreux dangers, qui l'usent au fil du temps. Ce sera encore plus le cas si vous avez choisi une version stratifiée qui a malheureusement tendance à vieillir plus vite. Si cela ne vous fait pas peur, pourquoi ne pas le repeindre ? Vous pourrez ainsi lui donner l'aspect souhaité, que cela soit un effet vieilli ou encore coloré. Cette technique présente de nombreux avantages : l'entretien est facilité, votre déco est rajeunie et votre sol protégé des coups et rayures.

Vous avez décidé de refaire vos pièces du sol au plafond ? Évitez les bavures en confiant vos travaux de peinture à un professionnel qualifié. Notre portail Peintres-Belgique recense de nombreux artisans spécialisés dans la peinture. Vous trouverez forcément un peintre compétent près de chez vous !